25 octobre 2006

2ème débat

Entre les prises de position récentes de la favorite des sondages, en faveur de « jurys citoyens » chargés de surveiller l'action des élus qui sont « une espèce de populisme qui ferait le lit de l'extrême droite », projet également combattu par DSK, qui le qualifiant de thème ringard pense que l'ordre juste cher à Ségolène « n'est pas suffisant » Ségolène Royal, visage crispé et ton cassant, se cabre et s’entête. Agressive elle déclare « Si on pense que tout va bien, continuons comme ça ! », laissant ainsi entendre que ses deux concurrents sont des irresponsables. Elle enfonce le clou en proposant même que des Français assistent au Conseil des ministres. Sur la carte scolaire, elle réaffirme la nécessité de son « élargissement » : « Les familles doivent pouvoir choisir entre deux écoles. »

Merci à Laurent Fabius de rappeler que ni les jurys citoyens ni la carte scolaire ne font partie du projet socialiste ce rappel signifiant clairement que S. Royal joue contre le parti.

Une fois encore, seul candidat en plein accord avec le projet socialiste, au fil des jours et des réunions Laurent Fabius marque des points.

Candidat du changement à gauche, il est le seul à tenir partout et à tous le même discours : un discours de gauche. Ses contradicteurs socialistes Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn perdurent dans une attitude politicienne classique : ils prennent une position hors du Parti et une autre face à leurs camarades !

Mais au final, lors des débats ils sont obligés de reprendre les propositions de Laurent Fabius ; triste attitude lorsqu’il est aisé de se souvenir qu’ils ont commencé par désapprouver ses prises de position sur la laïcité, sur la République parlementaire, sur l’immigration, sur les familles, sur le SMIC, sur les délocalisations, etc...

Une interrogation demeure : une majorité de militants socialistes qui ont approuvé les propositions fabiusiennes se décideront-ils en masse à soutenir l'original qui de toute évidence vaut mieux que la copie ?

Combien douteront encore que Laurent Fabius est le centre de gravité de la gauche antilibérale, seul capable de le mener à la victoire en rassemblant d’abord tous les socialistes puis toute la gauche.

P. GRIMAUD NOW

Posté par grimaudnow à 19:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur 2ème débat

    Good Work

    Your Artical (2ème débat) is great.. keep up the good work.

    Posté par Herbal Remedies, 07 février 2012 à 08:51 | | Répondre
Nouveau commentaire